Les tontines, ces associations d’épargne populaire qui se caractérisent par des regroupements amicaux ou familiaux au sein desquels les membres font de différentes transactions à l’instar des dépôts d’espèces, emprunts, épargne scolaire… ont depuis le 06 mai dernier leur application. Dénommée « Djangui » du nom locale des tontines au Cameroun, l’application vient numériser cette pratique très présente en Afrique.

L’application créée par Jules Guilain Kenfack, ingénieur en informatique et télécommunications permet aux membres d’une tontine de payer en toute sécurité leurs droits de via Paypal, Orange Money et MTN Mobile Money ; de discuter avec les membres de la tontine grâce à un service de messagerie instantané ; de faire des tirages au sort automatiques ; de voter les membres du bureau, d’avoir des comptes-rendus des réunions précédentes, de faire des emprunts dans le compte de la tontine et même de faire des  réunions par vidéoconférence…

« Djangui » est disponible en français et en anglais et doit être dotée de plusieurs autres fonctionnalités très bientôt. Selon le concepteur : « L’application a été déjà expérimentée avec succès en Allemagne par quatre tontines de ressortissants camerounais vivants en Occident. »

En Afrique, les tontines sont très présentes dans les sociétés. Au Cameroun, le document de stratégie de la microfinance réalisé par le ministère des Finances en avril 2013, estime à environ 190 milliards de francs Cfa, le montant en circulation dans les tontines. Le document précise que : « 58% des Camerounais préfèrent les tontines parce les placements y sont très rémunérateurs et l’accès au crédit moins contraignant que dans les banques et les établissements de microfinance ». L’apparition de « Djangui » va révolutionner les tontines qui devenues depuis des années de véritables institutions financières traditionnelles.

 

LEAVE A REPLY